LES DSAA1 se déplacent à Rochefort

Les étudiants de DG du DSAA1 ont été à Rochefort présenter leur projet et découvrir, à travers une visite, le fonctionnement du siège d’une association comme la LPO.
Après avoir présenté la finalisation du travail d’affiche, assortie de productions graphiques exploratoires personnelles, les DG ont pu découvrir les différents services de la LPO. Entre le service juridique, le pôle qui gère L’OISEAU MAG, les chargés de communications, la direction artistique, les bureaux dédiés au travail des experts de la biodiversité, et le service qui gère les 2000 références de la boutique en ligne, les étudiants ont pu comprendre encore davantage comment s’articulent les différentes compétences nécessaires au fonctionnement de ce type d’ONG. Le design graphique a sa place dans cette grosse structure dont les objectifs sont en totale adéquation avec ce que nous souhaitons soutenir et accompagner dans le DSAA design écoresponsable.
Le travail graphique des étudiants du DSAA sera bientôt édité, et diffusé nationalement. Nous les félicitons pour leur investissement et nous remercions chaleureusement la LPO de leur accueil. Ils font un travail exceptionnel.

JPO 2024

Le Pôle Supérieur de Design Nouvelle Aquitaine organise ses Journées Portes Ouvertes le vendredi 9 février 2024 de 14h30 à 17h30 et le samedi 10 février 2024 de 09h  à 17h30.

Les étudiants pourront visiter nos locaux, échanger avec les étudiants, les professeurs et les personnels, et découvrir la richesse des enseignements proposés.

Projet design global pour le groupe Rioland

Les étudiants de DSAA1 ont été sollicités par l’entreprise Rioland (fabricant de maroquinerie pour de grandes maisons françaises) pour doter ses différents sites de production de signes identitaires qui vont agir
comme outil fédérateur pour l’ensemble des usagers des lieux de travail. Destinés à l’ensemble des personnels du groupe, mais aussi à certains clients venant sur site, ces signes fédérateurs seront un moyen d’apporter du sens, du plaisir et du lien.
Après avoir visité les manufactures de Chateauroux et La Souterraine, associés en micro-agences de design global, les étudiants de graphisme, espace et produit travaillent actuellement sur des propositions créatives enrichissant les espaces visités de formes manifestant des signes identitaires valorisants.

En partenariat avec le CRAFT

Le CRAFT (Centre de Recherche des Arts du Feu et de la Terre) spécialisé dans la recherche céramique et la collaboration avec des artistes et designer a proposé un nouveau partenariat aux étudiants de DSAA produit. Cet aspect de la formation répond à une volonté d’inscrire l’enseignement dans des réalités professionnelles multiples et des partenariat ambitieux afin de développer les compétences techniques, méthodologiques, créatives et relationnelles inhérentes au métier de designer.

 

Durant 3 mois, les étudiants en design de produit ont travaillé en micro-agences sur l’élaboration d’éléments de mobilier en céramique à partir de la thématique «accueillir la biodiversité». Après la visite des ateliers et un travail de recherche en correspondance régulière avec les techniciens céramistes, nos jeunes designers viennent de livrer la phase de mise au point de leurs projets qui seront prochainement développés par le CRAFT.

 

Nous remercions Pauline Male, directrice du CRAFT, et son personnel pour cette superbe nouvelle collaboration.

Concevoir et prototyper un livre

Cette année les DSAA 1 ont travaillé pendant une semaine à la conception d’un ouvrage mettant en forme des fragments du texte de Shoshana Zuboff intitulé, Le capitalisme de surveillance.
Construction d’un parti pris éditorial, choix des typographies, des papiers, création de la grille et de la couverture, impression, façonnage… ils ont vécu toutes les étapes de la création d’un livre.
Le texte sur lequel ils ont travaillé constitue un évènement dans la prise de conscience de ce qu’implique notre insatiable activité numérique. Si l’on designe la data comme un équivalent du pétrole en terme d’attractivité économique, c’est parce qu’elle génère un profit inouï à ceux qui l’a gèrent. Cette configuration déclenche une stratégie visant à stimuler et aiguiller nos pratiques numériques afin de rendre de plus en plus prédictibles chacun de nos faits et gestes. Piloter nos volontés, nos actions sont les bases du projet visant à confisquer notre capacité à inventer notre futur.
De là, l’idée de fabriquer un livre, qui sera donné, regardé à la lumière du jour, échangé, prêté, montré, lu sans être un facteur de production de données traçables, négociables, revendables, apparaît comme un acte de résistance.
Nous remercions Mahaut Clément d’avoir transmis toute son expérience et accompagné chacun des étudiants dans leur réussite propre.

Diversité des regards

Vincent Perrottet est venu accompagner les Dsaa 1-DG dans leur travail approfondissement sur le projet d’affiche pour la LPO. Son talent pour faire de belles images est un atout pour motiver les étudiants dans leur propre travail : c’est l’effet que génère ceux qui sont passés maître en leur domaine.

 

Vincent est un incroyable pédagogue, techniquement pointu, un peu provocateur, et tellement généreux. Nous le remercions chaleureusement d’être venu du Grand Est pour donner ses conseils aux étudiants de première année. Qu’ils gardent les effets de cette expérience tel un talisman !

Croire et Dé-croire, une approche de la transition énergétique

Pascal Lenormand, thermicien, fondateur du bureau d’étude INCUB est venu échanger avec les étudiants de DSAA-1 sur les questions de transition énergétique. Cet ingénieur a la particularité de se présenter comme étant « designer énergétique » car son hypothèse est que la transition énergétique se règlera certes avec des connaissances techniques solides, mais aussi une réelle intention de reformuler notre rapport au confort et surtout notre façon d’utiliser moins d’énergie tout en ayant la sensation de ne pas subir une décroissance forcée et douloureuse. Il s’agissait au cours de cette matinée de faire converger ce qui relève des imaginaires avec ce qui relève des savoirs techniques appartenant aux domaines de la thermique. Une partie de la stratégie pédagogique de Pascal est de s’appuyer sur des expériences concrètes : nous sommes allés dans des lieux où le froid s’éprouve !
Merci à Pascal, Amélie et Anatole de INCUB d’être venus jusqu’à nous.