Not taking pictures, but building images

Les étudiants de DSAA2 ont participé au workshop photo accompagné par le photographe finlandais, Antti Ahtiluoto. Les images produites par Antti sont captivantes car elles cherchent dans une grande retenue, à manifester malgré tout l’expression intense d’un concept : cela donne des représentations très simples mais dont l’ambiguïté laisse place à l’imagination du spectateur.

©Antti Athiluoto

Cet atelier fait converger le cours de LV1, le travail sur le mémoire ainsi que la pratique plastique : au terme d’une phase de rédaction les étudiants opèrent un travail de synthèse visuelle et construisent une image qui révèle une phase décisive de leur recherche en design. Afin de poursuivre l’objectif de donner à chacun un maximum d’aisance dans l’usage de l’anglais envisagé comme langue véhiculaire, ce workshop est intégralement conduit en anglais. De la présentation du parcours professionnel d’Antti, en passant par toutes les étapes que nécessite le travail de prise de vue…jusqu’à la phase de restitution, l’ensemble des échanges se font en anglais.

 

Ce temps dédié au travail minutieux de construction d’une image a ré-engagé le rapport à la pratique qui lance les étudiants de DSAA2 sur la préparation de leur rendez-vous de macro-projet du mois de mars. Bravo aux DSAA2 qui ont découvert le SISU (proche de persévérance) quand par exemple, il fallu refaire intégralement la prise de vue avec un autre modèle…à cause d’une petite erreur technique, ou qui ont dû passer 5 heures sur Photoshop pour retoucher un doigt… ou monter un décors complet sur un parking de supermarché.

LIMITS TO GROWTH, LA COLLECTION COMPLÈTE

Chaque équipe a confectionné 3 exemplaires du projet d’édition que les étudiants ont mis au point durant le workshop édition consacré à l’articulation de la version du rapport Limits to growth de 1972 à celle de 2004. Avec en amont, l’introduction originale en anglais pour contextualiser le texte grâce à l’usage de la langue dans lequel il fut écrit, nous avons aussi abordé la construction d’un environnement éditorial visuellement critique.

 

Les choix techniques ont été faits dans le but de réussir au mieux à traduire le fait que cet ouvrage énonce son propos sur un ton qui oscille entre celui du documentaire et celui du compte rendu de recherche scientifique.

 

Bravo aux DSAA1 qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes et encore merci à Mahaut Clément d’avoir si généreusement accompagné ce projet. Le travail éditorial sur les textes fondateurs de la pensée écologiste va se poursuivre.

Lire et faire lire The limits to growth

Les DSAA1 ont travaillé à la création d’un objet éditorial dont le but est de médiatiser le texte connu sous le nom du Rapport Meadows. Ce texte écrit par l’équipe du Club de Rome, pilotée par Aurélio Peccei, est sortie en 1972. Le projet d’édition repose cette année sur l’articulation temporelle entre la sortie de l’ouvrage en 1972 et sa réédition revue et augmentée en 2012. C’est l’introduction et la préface en anglais qui furent placées en début d’ouvrage, puis vient le chapitre V du texte en français de la traduction de l’édition de 2004, intitulé The limits to Growth, The 30-Year Update. Ce chapitre V est consacré à l’exemple de la mobilisation autour du trou de la couche d’ozone. Cet exemple est dans l’ouvrage la lueur d’espoir, qui expose comment en articulant le travail scientifique de pointe, la mobilisation militante et les actions politiques et citoyennes, il est possible de contrer ce que les modèles de World 3 pronostiquent comme avenir désastreux pour notre civilisation.
Ce workshop est le cinquième workshop édition que nous faisons avec Mahaut Clément, il s’intègre dans le projet global de faire manipuler les textes fondateurs de la pensée écologiste tout apprenant à maîtriser de A à Z une création éditoriale.

 

 

SEMAINE 51 : stimuler la recherche en design

Les étudiants de DSAA1 ont bénéficié d’une semaine complète pour travailler à la définition de sujets de recherche en design. Baptisée « Semaine 51″en raison de sa position dans le calendrier, cette période fût jalonnée d’ateliers très divers favorisant aussi bien la collision créative (mashup d’un écrit et d’un objet choisis par sensibilité et centre d’intérêt), que la recherche par le dessin, la prise de contact avec un lieu incongru, ou encore la rencontre avec des personnes aux profils particuliers pour engager une discussion inattendue sur le design, tandis que d’autres atelier s’attacher à stimuler les imaginaires par le biais de lectures ou des ateliers d’initiation à des méthodologies de recherche.
Cette semaine, véritable sas dans le cursus, a joué le rôle de catalyseur avant que chacun ne s’engage en solo ou en équipe dans les terrains de recherche qui se déploieront jusqu’à la présentation des diplômes dans trois semestres.

Workshop de rentrée 1+1=1

De retour de leur Week-end d’intégration, en groupes pluridisciplinaires, les DSAA1 ont attaqué la phase de conception du projet intitulé 1+1=1. Accompagné par Vincent Perrottet sur deux jours, ils ont mis en relation une photographie qu’ils avaient prise sur le site du Moulin des Templiers avec un fragment de texte de Gilles Clément. Ces phrases étaient extraites des trois ouvrages qu’ils avaient eu à lire pour la rentrée : L’Abécédaire, Alternative Ambiante et Le Manifeste du Tiers-Paysage.

 

Ces compositions seront ensuite prétexte à découvrir l’atelier de sérigraphie, car les DSAA1 tireront 5 exemplaires de leur affiche comportant le texte de Gilles Clément, annoté, mis en forme et mis en page de façon à souligner le sens qui s’articule avec l’image photographique.
Ces productions sont la réponse à une commande de la part du club du livre de Fursac, et elles seront exposées au moment de la Journée du Livre, le 6 octobre 2019 à Fursac.

Week-end d’intégration

Pour la huitième promotion du DSAA Design éco-responsable, l’intégration s’est passée au Moulin des Templiers au bord de la Gartempe. Invités par Anne-Marie et Lucien Doré, les 21 DSAA ont campé deux nuits. Ils ont découvert un lieu, qui fut un Moulin Papetier, mais qui a surtout été méticuleusement restauré afin d’en faire un espace assez magique pour découvrir la Creuse.

 

Au réveil de la première nuit, l’équipe leur avait installé une exposition des 10 affiches typographiques politiques de Vincent Perrottet dont le message s’articule avec les photographies de Myr Muratet. Les étudiants ont écouté Vincent Perrottet leur expliquer le sens et la mécanique de ces images.

 

Après ce temps dédié au rôle de l’image, à son pouvoir, à sa capacité à devenir un objet de dialogue, les étudiants ont été invités à une lecture du site par Gilles Clément.
Au fil de la marche, ils ont appris comment on regarde le paysage et ce que cela peut ouvrir comme perspectives métaphoriques lorsqu’on est designer éco-responsable.

 

Un très grand MERCI à Gilles et Vincent qui ont fait de cette journée un moment initiatique pour les nouveaux DSAA de Raymond Loewy.

Workshop Roman photo

En équipe, à partir d’objets exprimant la vacuité de notre société de consommation, les étudiants de DSAA1 étaient sollicités le temps d’un workshop de 3 jours pour concevoir un roman-photo mettant en exergue l’irrationalité de la dépendance et de l’émerveillement que nous entretenons vis à vis d’objets fonctionnels mais proprement ridicules.

Workshop En équilibre / Développement des projets

Depuis novembre, les étudiants de DSAA1 réunis en 6 équipes pluridisciplinaires travaillent sur la définition d’une production céramique sur le thème « En équilibre » proposé par le designer Guillaume Delvigne. Assistés par ce dernier et le CRAFT (Centre de Recherche sur les Arts du Feu et de la Terre), les étudiants viennent d’effectuer leur troisième workshop visant à développer leurs propositions. Le CRAFT, à l’origine de cette initiative, réalisera prochainement les 6 pièces ainsi que celle dessinée par Guillaume Delvigne. Une exposition de la collection aura lieu à l’automne 2019.