Économie circulaire : partenariat avec les Ateliers du Bocage

Durant le confinement les étudiants de DSAA1 réunis sous la forme de micro-agences (équipes pluridisciplinaires) ont fourni un remarquable travail pour boucler les projets d’aménagement des boutiques de vente et de réparation (matériel de téléphonie et informatique de seconde main) des Ateliers du Bocage. Après quelques jours de reprise, les étudiants ont enfin pu, même masqués, opérer la livraison de ce projet auprès des commanditaires.
Merci à tous pour ce superbe partenariat enrichissant aussi bien sur les plans techniques que sur les plans humains !

Scénographie et graphisme de l’exposition céramique En équilibre

Les étudiants de DSAA1 sont sollicités par le CRAFT pour concevoir la communication graphique et la scénographie de l’exposition des pièces céramiques issues de l’opération En équilibre qui s’est construite il y a deux années. Sous la houlette du designer Guillaume Delvigne, les étudiants dernièrement diplômés avaient projeté la réalisation de 6 pièces céramiques dont la réalisation avait été freinée par le confinement.

Aujourd’hui, ces dernières sont passées du papier au four et elles seront très prochainement exposées dans les locaux du CRAFT au sein d’un travail de médiation réalisé par le DSAA en partenariat avec le lycée Maryse Bastier et l’APSAH de Limoges.

 

Design d’un dispositif pédagogique pour le Centre Hospitalier de Guéret

Le centre hospitalier de Guéret est engagé depuis plusieurs années dans une démarche écoreponsable visant à limiter l’exposition des populations les plus vulnérables que sont les femmes enceintes et les nouveaux nés à la toxicité environnementale. Afin d’engager les familles dans des pratiques domestiques écoresponsables, le service de maternité, propose des formations à destination des jeunes parents et des professionnels du secteur de l’enfance sur des thématiques très diverses touchant toutes au foyer : produits d’hygiène et d’entretien, ustensiles culinaires, textiles, jouets, etc.
Les étudiants de DSAA DP sont sollicités pour concevoir le dispositif mobile contenant les échantillons du démonstrateur, la documentation ainsi que les fiches pédagogiques. Les premières pistes viennent d’être présentées à Virginie Layadi, Ingénieure qualité au CH de Guéret.

Visite imprimerie Malinvaud

Dans le cadre du projet des Croix de Crozant les étudiants de DSAA1-DG avaient pu visiter l’entreprise Malinvaud à Limoges. Les jeunes designers purent observer et se faire expliquer en détail, les différents pôles de cette imprimerie très diversifiée. Luc Carboni, qui a généreusement pris en charge la visite a ensuite animé une table ronde au cours de laquelle les étudiants ont pu poser des questions techniques au sujet de leur projet qui était alors en cours d’élaboration. Ce fut l’occasion de renouveler sur le terrain un questionnement récurrent en éco-conception, à savoir comment opérer l’arbitrage le plus juste possible en termes d’articulation entre la fin et les moyens.

Des signes dans le paysage : un projet de valorisation du patrimoine rural Creusois

L’année scolaire précédente s’est terminée sur un goût d’inachevé. Les DSAA1-DG devaient assister à l’exposition de leur travail sur la signalétique et la valorisation des Mystérieuses Croix de Crozant. Un des projets aurait dû être déployé au cours d’un stage…Les aléas liés à la crise sanitaire en ont décidé autrement. Cependant le travail a bien été accompli, donc nous décidons ici de vous présenter quelques images de la soutenance du projet qui s’est déroulé juste avant le confinement et quelques images des 6 projets qui ont reçu un accueil très favorable.

 

Étaient présents pour évaluer la production graphique : les membres de l’association qui travaille à la valorisation de ce patrimoine, une paysagiste : Marie-Pierre Moussy, une graphiste : Mahaut Clément, et bien évidement les enseignants en charge du projet. C’est la proposition de Juliette Guillory qui avait été choisi collectivement. Son projet particulièrement économe en moyen, avait réussi à être efficace en termes de conquête d’un nouveau public pour ce type de patrimoine, tout en faisant montre d’une écriture graphique singulière et vraiment forte.

LES BOUTIQUES DES ADB / DESIGN GLOBAL

Les étudiants viennent de livrer aux Ateliers du Bocage leurs projets d’aménagement et d’identité pour les boutiques de cette entreprise de reconditionnement et vente de matériel informatique de seconde main. Les ADB implantés dans les Deux-Sèvres sont une société coopérative d’intérêt collectif, membre des Emmaüs, accueillant notamment des travailleurs en réinsertion professionnelle. Leurs valeurs humanistes et écologiques ont permis aux étudiants d’élaborer et développer des projets écoresponsables visant à aménager les boutiques implantées dans plusieurs villes et de repenser l’identité globale de celles-ci.

 

Mise en espace, charte graphique, signalétique, création du mobilier et objets didactiques ou encore charte de réalisation et d’implantation, l’ensemble du projet à été mis au point par des équipes d’étudiants (DE+DG+DP) organisés en sept micro-agences. Partant d’une étude de terrain poussée, ce projet de design global traité sur cinq mois fût un terrain idéal pour mener à la fois une recherche prospective et un développement technique dans une situation professionnalisante.

 

Durant le confinement, les DSAA1 ont donc continué à collaborer remarquablement à distance sur l’ensemble des aspects du projet en étroite relation avec l’équipe enseignante. Nous saluons l’engagement et le professionnalisme dont ils ont fait preuve durant cette période particulièrement complexe.

LES ATELIERS DU BOCAGE, DESIGN GLOBAL

Depuis le mois de janvier les DSAA1 sont engagés dans leur premier projet de design global d’envergure.
Ils travaillent pour une entreprise de l’économie circulaire basée dans les Deux-Sèvres. Les Ateliers du Bocage sont, entre autres activités, spécialisés dans la collecte, le reconditionnement et le réemploi de matériels informatiques et de mobiles. Le projet en cours consiste à concevoir un principe d’aménagement pour leurs boutiques de vente/réparation. L’objectif est de générer une nouvelle identité et de nouveaux aménagements reflétant les valeurs des Ateliers du Bocage en élaborant des solutions adaptables à des espaces d’accueil très hétérogènes.

Les étudiants viennent de présenter leurs travaux de recherche aux commanditaires et entre actuellement en phase de mise au point technique de chaque proposition retenue.

Mémoires de recherche en design

Juste avant les JPO, les DSAA2 de l’option 1 (pour cette option, le mémoire est soutenu très en amont du jury de macro-projet) ont rendu leur mémoire. Ces objets éditoriaux sont le premier jalon de médiation de leur pensée écrite, la deuxième partie de la médiation de ce travail sera assurée à l’occasion des soutenances du 20 mars prochain.

Les options 2 ont encore 20 000 signes à rédiger afin d’opérer un retour théorique sur leur pratique de design. Les étudiants en option 2 soutiendront leur travail écrit en même temps que leur production en design. Ces deux formules donnent une dynamique différenciée à l’ensemble de la promotion. Les macro-projets de ceux qui ont choisi l’option 1 seront présentés en juin.…en même temps que ceux des étudiants fonctionnant en option 2.

L’ensemble des ouvrages comportent souvent en couverture, en jaquette, parfois en insert ou en deuxième de cavalier, ou en marque-page la photographie réalisée à l’occasion du workshop photo en février dernier.

Rencontre avec les FALTAZI

Laurent Lebot et Victor Massip ont présenté aux étudiants du pôle de design leurs parcours, leurs travaux et notamment leur projet Ekovores, système résilient envisagé sur le bassin nantais. Ils ont également pris le temps d’expliquer la genèse et la réalisation de projet découlant du concept Ekovores comme l’Uritonnoir, l’Uritrottoir, ou les composteurs collectifs de quartier.

 

Les étudiants de DSAA2 ont ensuite pu échanger  avec les FALTAZI durant deux jours sur leurs projets de diplôme.

Merci à Laurent et Victor pour leur implication et l’engagement écologique qu’ils ont su transmettre !

 

 

Conduite de projet en pratique plastique et médiation

les DSAA1 ont soutenu leur deuxième partiel d’UE5 sur le thème du « chemin ». Il s’agissait de produire plastiquement afin d’engager la construction de la figure du chemin. Comment comprendre ce terme si ouvert ? Et comment en faire un moyen d’affirmer son écriture plastique ? Chaque choix de forme, matière, couleur, son, texture, technique, contexte devait initier une vision, qu’il s’agissait ensuite de présenter comme une piste de questionnement liée au domaine auquel chaque étudiant se rattache.

 

L’idée de début, de fin, d’étape… la sensation de traverser, le devoir de choisir une direction, le fait de se fourvoyer, la multiplicité des bifurcations, la joie des rencontres, l’incertitude de l’itinéraire pris, le rythme du déplacement et le but de celui-ci…sont autant d’entrées à expérimenter.