DIPLÔMES 2022

Les étudiants de la neuvième promotion viennent de présenter leurs travaux de recherche en design. Ce moment si particulier lors duquel ils finalisent leur cursus les fait glisser d’un statut d’étudiant à celui de jeune designer. Cette année des questions très diverses été à nouveau débattues et projetées : la place des toilettes sèches dans l’espace public, le sens entre nos gestes quotidiens et la préservation des ressources, la question de l’attention dans une société en proie à l’étourdissement et au divertissement, la place des femmes dans la ville, « l’ensylvestrement » de l’habitat ou l’arbre comme figure de reconnexion au milieu, l’avenir des gares rurales du réseau ferré limousin, et bien d’autres sujets tout aussi engagés.
Cette année le jury était présidé par Boris Bouïssaguet (Inspecteur Académique Arts Appliqués) assisté par Ann Pham Ngoc Cuong et constitué des professionnels Sophie Samary (architecte), Marin Baudin (paysagiste), Manon Ménard (designer graphique), Thomas Rochon (designer graphique), Véronique Eloy (directrice de Perspective et des Ateliers de Perspective), Émilien Rouet (directeur de communication) et des enseignants Ann Catherine Céard-Adam, Laurence Pache, Anne Pham Ngoc Cuong, Bertrand Courtaud, Christophe Recoules et Julien Borie.

Félicitations à tous nos jeunes diplômés et bonne continuation dans le design pour un monde réel !

PRÉSENTATION DES DIPLÔMES 2021

Fin juin, les étudiants de DSAA2 ont présenté leurs projets de diplôme.

 

Chaque étudiant a eu à cœur d’exprimer l’entièreté d’une démarche ouverte et interrogative en tension directe avec le mémoire, l’abstract et la pratique plastique plastique. Le macro-projet de DSAA offre l’opportunité aux étudiants de choisir entre deux postures de recherche : l’une plus professionnalisante dans laquelle sont particulièrement appréciées les compétences à formaliser une solution probante vis à vis de la question initialement posée et dont la mise en œuvre technique est viable, l’autre  davantage liée à la recherche et aux protocoles déployés, favorise les qualités avec lesquelles l’étudiant interroge de manière plurielle la problématique de recherche déployant une arborescence plastique questionnante sans nécessairement aboutir à une solution totalement déterminée.

 

Cette année encore les sujets ont été très divers : récolte de l’urine dans un collège comme ressource pour l’agriculture, le modèle d’habitat pavillonnaire comme objet de détournement, la place du raffinement dans une société décroissante, travail graphique pour des événements sur la déconsommation, la frugalité de l’habitat comme générateur de confort, le lavage en collectif pour une préservation de la ressource hydrique, l’étrange comme révélateur de nos comportements déconnectés du milieu, les problématiques de l’espace urbain et du genre, etc.

 

Le jury présidé par l’Inspecteur pédagogique et l’Université de Bordeaux Montaigne, composé de professionnels de trois domaines et des enseignants design et humanités modernes a décerné plusieurs mentions et notamment la mention Agence qui récompense les projets de design global menés en équipe pluridisciplinaire comme celui mené cette année par Zélie Peyrichou (design graphique) et Jean-Baptiste Héroin (design produit).

 

 

SOUTENANCES DES MÉMOIRES DE RECHERCHE EN DESIGN

Les étudiants inscrits en option 2 (manière de tresser le mémoire et le macro-projet en résonance permanente) viennent de soutenir leur mémoires de recherche en design devant un jury composé d’universitaires, de professionnels des champs du design d’espace, du design graphisme et du design de produit et de leurs codirection.

Mémoires session 2021

Les DSAA2 qui ont fait le choix de construire leur approche théorique bien en amont de la pratique du macro-projet viennent de publier leur mémoire. Voici quelques échantillons des douze objets éditoriaux qui diffusent d’une part leur travail de recherche en design, mais aussi représentent le terme de leur apprentissage sur les deux ans des bases en édition.

 

Ce parcours se déroule en 5 étapes, à travers le workshop édition, le travail sur la revue, la mise en forme du rapport de stage, celles de l’abstract et du mémoire. Ces très beaux objets éditoriaux seront évalués par Léo Favier, professionnel invité, et les enseignants du domaine. La soutenance publique, aura lieu le vendredi 26 mars 2021.

Le DSAA en 2015, aujourd’hui Docteure en Design

À l’issue de sa soutenance de thèse retransmise en visioconférence, Stacie Petruzzellis a obtenu le titre de Docteure en Design. Passée par le DSAA Design Ecoresponsable, nous ne pouvons que saluer son parcours dans un cadre de la recherche en design francophone qui n’a réellement commencé à se formuler que très récemment. C’est au sein du laboratoire PROJEKT de l’Université de Nîmes que Stacie a pu travailler sous la direction de Michela Deni (Directrice de PROJEKT, Professeure des Universités, Sémiotique et design) sur un de ses terrains de prédilection, le design social et inclusif. Sa thèse est intitulée :
Approche du designer pour faciliter l’expression du vécu émotionnel,
Conceptualisation d’un jeu permettant d’accompagner l’enfant confronté à une expérience négative dans la construction de son récit

Félicitations à toi Stacie !


Composition du jury :
– Anne Beyaert-Geslin, PR, Université de Bordeaux-Montaigne (rapporteur)
– Stéphanie Cardoso, MCF, Université de Bordeaux-Montaigne (examinatrice)
– Frédérique Cuisinier, MCF HDR, honoraire (rapporteur)
– Michela Deni, PR, Université de Nîmes (directrice de thèse)
– Marine Royer, MCF, Université de Nîmes (co-encadrante de thèse)
– Alessandro Zinna, PR, Université de Toulouse-II-Jean-Jaurès (examinateur)

Mémoires de recherche en design

Juste avant les JPO, les DSAA2 de l’option 1 (pour cette option, le mémoire est soutenu très en amont du jury de macro-projet) ont rendu leur mémoire. Ces objets éditoriaux sont le premier jalon de médiation de leur pensée écrite, la deuxième partie de la médiation de ce travail sera assurée à l’occasion des soutenances du 20 mars prochain.

Les options 2 ont encore 20 000 signes à rédiger afin d’opérer un retour théorique sur leur pratique de design. Les étudiants en option 2 soutiendront leur travail écrit en même temps que leur production en design. Ces deux formules donnent une dynamique différenciée à l’ensemble de la promotion. Les macro-projets de ceux qui ont choisi l’option 1 seront présentés en juin.…en même temps que ceux des étudiants fonctionnant en option 2.

L’ensemble des ouvrages comportent souvent en couverture, en jaquette, parfois en insert ou en deuxième de cavalier, ou en marque-page la photographie réalisée à l’occasion du workshop photo en février dernier.

Diplômes 2019

Fin juin, les étudiants ont présenté leurs projets de diplôme.

 

Ils ont dévoilé leurs processus et résultats de recherche au travers de projets prospectifs . Cette année encore, les terrains de recherche étaient particulièrement divers et engagés dans toutes les dimensions de l’éco-responsabilité : de la refonte des imaginaires déchets/territoires à la réintroduction du cheval en milieu urbain, en passant par l’éducation à la pluralité culturelle comme ressource anthropique, la sensibilisation à la biodiversité par le design sonore ou encore l’aléatoire en tant que facteur pour apprivoiser la décroissance, etc.

 

Cette année le jury  présidé par Denis Bernard (photographe et enseignant chercheur) accompagnés des designers Adrien Demay (design de services DTA), Antonin Boyer (architecte – collectif BSP), Juliette Tranchant (‎Chargée de mission Architecture et Paysages Pays Ouest Creuse), Émilien Rouet (Directeur artistique, Limoges), Matthieu David (Graphiste et DA pour les magazines Fisheye et Be Contents), Paul Alleyrat (design produit et retail), Elisabeth Charvet (DSAA Design graphique), Anne-Catherine Céard (DSAA Design graphique), Lucille Thiery (DSAA Design d’Espace), Laurence Pache (DSAA Philosophie), Sophie Clément (DSAA Humanités modernes), Christophe Recoules et Julien Borie (DSAA Design produits), a tenu a décerner deux « mentions agence » à deux binômes d’étudiantes ayant mené un projet de design global commun.

 

Tous les projets seront consultables dans le prochain numéro de la revue En Cène. Félicitations à nos jeunes diplômés !