VISITE DES JPO VIRTUELLES DU DSAA

Vous trouverez sur ce blog, en plus de la visite vidéo ci-dessous, de très nombreuses actualités et exemples de travaux proposés en DSAA.
N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations.
Très bonne visite à tous !

Design d’Espace /Ann Pham Ngoc Cuong
pncadesigndespace@gmail.com

Design Graphique / Élisabeth Charvet
elisabethcharvet@gmail.com

Design Produit / Julien Borie
julienboriedsaa@gmail.com

 

———————–
ACCUEIL

Béatrice Dufour, Proviseure du Lycée Raymond Loewy et de du Pôle Supérieur de Design Nouvelle Aquitaine, vous accueille pour cette visite virtuelle des JPO 2021.

 

———————–
PRÉSENTATIONS PAR LES ENSEIGNANTS

Élisabeth Charvet, enseignante mention graphisme, présente les spécificités du DSAA design écoresponsable : le design engagé sur le plan écologique, les compétences attendues pour intégrer la formation et s’y épanouir, etc. Élisabeth présente par ailleurs certains enseignements et événements du DSAA comme les workshops, conférences…

 

Julien Borie, enseignant en DSAA design écoresponsable, revient sur les différents partenariats qui nourrissent les deux voies majeures au sein du cursus : la dimension professionnalisante et la recherche en design.

 

Julien Borie, enseignant en DSAA design écoresponsable, explique la manière dont est architecturé le processus de recherche en design. Dès la première année l’étudiant est invité à définir un thème puis un objet d’étude qui l’amènera à construire un projet et un mémoire dont l’écriture est aidée par un ensemble de dispositifs pédagogiques comme la rédaction d’articles pour la revue En Cène.

 

Catherine Pradeau, enseignante d’anglais, accompagnée d’Elisabeth Charvet, enseignante en design graphique, revient sur la manière dont l’anglais imprègne les enseignements de design et sur la porosité entre toutes les disciplines au sein du DSAA.

 

Laurence Pache et Bertrand Courtaud expliquent en quoi consiste leurs discipline au sein du DSAA (Humanités modernes et philosophie) et notamment la manière dont elles s’articulent avec les autres unités d’enseignement, et dont elles amènent dans une relation étroite avec les U.E. de design à la construction de la recherche particulière à chaque projet et chaque étudiant.

 

Sandrine Sirmain aborde la structuration et la conduite de l’unité d’enseignement de stratégie marketing et juridique. Les objectifs des quatre semestres de formation sont détaillés au regard des enjeux du diplôme et de l’insertion professionnelle.

 

Antonin Boyer est architecte engagé dans les projet écoresponsable et notamment les mobilités douces. Membre de Yocto Studio et du collectif BSP, il intervient sur les deux années de formation en compagnie d’une dizaine d’autres designers. Il revient ici sur le design écoresponsable mené de manière transdisciplinaire (design global) au sein de la formation ainsi que sur la mention « Agence » mise en place pour les diplômes présentés en équipes pluridisciplinaires.

 

Catherine Pradeau, enseignante d’anglais et référente du programme ERASMUS+, revient sur la politique de stages et d’ouverture à l’international du Pôle Supérieur de Design Nouvelle Aquitaine.

 

———————–
RETOURS EN IMAGES SUR LES STAGES EN DSAA

En quelques mots et images les étudiants de DSAA2 partagent leurs impressions sur leurs stages effectués courant 2017 et 2018. Ces expériences professionnelles uniques ont été menées sur une période de 3 à 4 mois en France et à l’étranger et pourront être enrichies par un stage de 6 mois après obtention du diplôme.

———————–
TÉMOIGNAGES DES ÉTUDIANTS

Aude, Théo et Malvina évoquent leur arrivée en DSAA au Pôle Supérieur de Design Nouvelle Aquitaine. En quelques mots ils reviennent sur les 6 premiers mois de formation, les projets, le design écoresponsable, la vie à La Souterraine…

 

Anastasia et Anaïs abordent la dimension écoresponsable de la formation et les projets de diplôme de leur promotion qui seront présentés en juin prochain.

 

Soline Hardy et Geoffrey Rebière, étudiants en DSAA2, mettent le design écoresponsable en perspective avec leurs attentes au moment d’intégrer la formation, leurs parcours et leurs projets post-diplôme.

 

Zélie Peyrichou et Jean-Baptiste Héroin, étudiants en design graphique et produit en seconde année de DSAA, mettent l’accent sur la dynamique d’équipe pluridisciplinaire offerte par la formation. Ils expliquent notamment l’intérêt de conduire leur projet de diplôme dans une logique de design global.

 

Les étudiants de DSAA2 livrent leurs impressions sur la vie étudiante à La Souterraine. Ils expliquent les liens de proximité entre les structures de la ville, les très nombreuses associations, la place de la culture, du sport, les relations entre les habitants, le lycée et l’ambiance conviviale qui font tout l’esprit La Sout’ !

 

———————–
RETOURS EN IMAGES SUR LES JPO 2015, 2016 et 2019

 

———————–
RETOURS EN IMAGES SUR QUELQUES WORKSHOPS

Workshop : Le designer Samuel Accoceberry a animé un workshop, Intérieur Extérieur Passage, de 5 jours avec les étudiants de DSAA1.
À partir de matériaux modestes (cartons bio, tasseaux de pin…) les étudiants, regroupés pour l’occasion en agences pluridisciplinaires, ont matérialisé leur vision de la thématique en profitant des savoirs, savoir-faire et du goût prononcé de Samuel Accoceberry pour les objets aussi raffinés qu’essentiels.

Workshop : Durant une semaine la Cité de la tapisserie a accueilli une quarantaine d’étudiants de l’ENSAP Bordeaux, l’ENSA Limoges, le DSAA de LA Souterraine, le BMA arts de la lisse d’Aubusson et de l’Académie des Beaux-Arts d’Hangzhou. En équipes pluridisciplinaires, 9 projets ont été formulés autour du thème « La tapisserie, le mur et l’architecte ».

 

Workshop : Le projet 3 écoles encadré par la designer Livia Lauber (agence Loris et Livia de Londres) a réuni au sein de 16 équipes les étudiants de l’École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle, les élèves de BMA céramique et modelage du lycée du Mas Jambost et les DSAA1 option graphisme, espace et produit. Livia Lauber a proposé le thème de cette nouvelle édition « Le signe fait le lieu ».

 

———————–
FLASH-BACK SUR QUELQUES PROJETS (menés dans le cadre du programme Design et bois de Boislim et du concours Orange jeunes designers)

 

———————–
LES « À CÔTÉS » DE LA FORMATION

Léo et Thomas, les deux fondateurs d’Attinsi, présente la galerie étudiante : sa naissance, ses objectifs, son insertion entre le pôle de design et la ville de La Souterraine.

 

Présentation de l’association de étudiants par ses membres : accueillir les nouveaux étudiants, organiser la vie festive et culturelle, faire le lien avec la ville et ses différents acteurs…

 

Les étudiants de DN MADE vous font visiter l’atelier principal avec les espaces maquettes, usinage numérique, céramique et bois. Pour plus de détails : https://www.cite-loewy.org/pole-design/les-ateliers

 

Scénarii pour vacances en Creuse

Le projet solo en design d’espace cette année portait sur la rénovation d’une maison et de granges accolées en Creuse, pour une grande famille y venant en vacances plusieurs fois dans l’année, et désirant y vivre à terme.
La demande intégrait des espaces de vie extérieurs, des espaces à vivre pouvant accueillir une vingtaine de personnes, un dortoir pour les enfants, des vues sur le paysage…

 

La difficulté réside dans les différences de niveaux entre les 3 bâtiments, et les circulations à instaurer pour accéder de manière fluide à tous les espaces, qui amené les étudiants à proposer des accès par l’extérieur, en extérieur et intérieur, avec des escaliers « habitables » pour certains.

Pratique plastique en DSAA1

Les DSAA1 ont présenté leur production de PPM sur le cercle. Cette phase 2 du travail les a conduit à opérer une appropriation singulière d’une facette de leur recherche amorcée en amont. Il s’agissait d’ouvrir et approfondir sur le plan sémantique et plastique ce que leur étude du très vaste thème du cercle les avait conduit à approcher. Certains ont opéré une convergence, parfois audacieuse, avec leur travail de recherche en design.

Quand l’exploration plastique stimule l’inventivité du design, on peut parler de prospection sensible. Et cela donne une vraie impulsion à la réflexion et la pratique !

Workshop Photo avec Charles Fréger

Charles Fréger est venu travailler avec les DSAA 2 sur leur projet photo.
En octobre, il avait donné une conférence aux DSAA1 qui travaillaient alors sur un projet débutant par une série.
En Janvier, après la rédaction de tout ou partie du mémoire  (60 000 signes pour les options 1 et de 40 000 signes pour les options 2), il était temps pour les DSAA2 de revenir au visuel.
Après avoir présenté à Charles leur projet d’image, échangé avec lui sur ce que peut dire une image de façon involontaire… ou pas, ils ont choisi leur site, ou monté à l’école leur set up de prise de vues.

 

Entre le champ d’un jardin partagé, le rayon corn flakes d’une grande surface, un lavomatic, ou un poulailler, les étudiants accompagnés de Charles ont appris à oser mettre en place de quoi faire une image qui ose l’énigme…mais ne renonce pas au sens.

 

Charles Fréger les a bousculé, stimulé. Marie-José Mondain dans Homo spectator explique qu’une bonne image engage la mobilité de celui qui la regarde, ce qu’elle explique, en citant Godard : « Pour voir il ne faut pas avoir peur de perdre sa place. »
Ce workshop était une chance pour nos étudiants !

nouveau numéro de la revue : Lumière

Ce trente et unième numéro de la revue explore la thématique « Lumière ». C’est aussi l’occasion pour En Cène de faire peau neuve et d’adopter une nouvelle ligne graphique plus adaptée au web. La conception graphique est signée Louise Boulanger et la mise en page a été effectuée par Celia Legrand, Sorenza Berger et Théo Cammarata.

Consultable et téléchargeable ici

Design pour le monde réel

Économiste, chercheur et maître de conférence à l’université Jean Jaurès de Toulouse, défenseur de l’économie sociale et solidaire, Julien Milanesi, est venu dès les débuts du DSAA apporter son expertise au sujet des implications économiques liées au design écoresponsable. Cette année, il a donné une visioconférence, avec une très belle trame documentée pour aider les étudiants à comprendre l’ouvrage de Tim Jackson, Prospérité sans croissance.
Son intervention était intitulée « La Croissance, histoire d’une servitude ». DSAA1 et 2 ont pu lui poser des questions et ainsi approfondir leur réflexion quant aux liens entre le design et les choix économiques opérés par la société dans la quelle nous vivons.

 

Son approche a aidé les DSAA1 à mieux saisir les enjeux à mettre en avant au moment du projet de design graphique situé en édition. Le travail de création éditoriale pour Prospérité sans croissance demandait de se positionner au sujet de l’image à donner à la quête de la croissance.

Journées Portes Ouvertes 2021

Au regard de la situation sanitaire, les journées portes ouvertes s’effectueront cette année de manière virtuelle.

Les étudiants de DSAA vous proposent d’ores et déjà une foire aux questions via leur compte Instagram.

À partir du vendredi 26 février, via des séquences vidéos et au travers des actualités du blog du DSAA vous pourrez avoir accès la présentation des formations et échanger avec l’équipe pédagogique.

Prosperity without growth

Semaine 50, les DSAA1 ont fait leur workshop édition. Accompagnés par Mahaut Clément, ils ont mis en forme un extrait de texte de Tim Jackson sous forme d’un ouvrage bilingue. Le set typo comportait cette année la Regime de Barnbrook, ce caractère typographique est une superbe relecture critique des mécanes de la période victorienne, période à laquelle la monarchie du royaume britannique a fusionné avec le capitalisme industriel. Les postions de Barnbrook quant à la façon dont la prospérité s’est faite à l’époque de l’ère industrielle naissante, sont claires et aujourd’hui, il faut changer de régime. Son engagement pour le mouvement Occupy London et pour Adbusters en témoigne. Tim Jackson est aussi britannique et son ouvrage propose de redéfinir la prospérité en interrogeant de façon drastique les paramètres qui nous conduisent à faire de la croissance une priorité absolue.

 

Cette semaine de travail, fait converger les enseignements, en humanité moderne, en économie, ceux dispensés en anglais, et la pratique du design.

 

Sur le plan pratique, les étudiants ont défini leur positionnement par rapport au texte, composé leur iconographie, construit leur grille, et façonné 4 ouvrages, ils ont utilisé les graveuses laser, ils ont pu sérigraphier et travailler sur des supports d’une grande diversité.

 

Bravo à tous !

Le DSAA en 2015, aujourd’hui Docteure en Design

À l’issue de sa soutenance de thèse retransmise en visioconférence, Stacie Petruzzellis a obtenu le titre de Docteure en Design. Passée par le DSAA Design Ecoresponsable, nous ne pouvons que saluer son parcours dans un cadre de la recherche en design francophone qui n’a réellement commencé à se formuler que très récemment. C’est au sein du laboratoire PROJEKT de l’Université de Nîmes que Stacie a pu travailler sous la direction de Michela Deni (Directrice de PROJEKT, Professeure des Universités, Sémiotique et design) sur un de ses terrains de prédilection, le design social et inclusif. Sa thèse est intitulée :
Approche du designer pour faciliter l’expression du vécu émotionnel,
Conceptualisation d’un jeu permettant d’accompagner l’enfant confronté à une expérience négative dans la construction de son récit

Félicitations à toi Stacie !


Composition du jury :
– Anne Beyaert-Geslin, PR, Université de Bordeaux-Montaigne (rapporteur)
– Stéphanie Cardoso, MCF, Université de Bordeaux-Montaigne (examinatrice)
– Frédérique Cuisinier, MCF HDR, honoraire (rapporteur)
– Michela Deni, PR, Université de Nîmes (directrice de thèse)
– Marine Royer, MCF, Université de Nîmes (co-encadrante de thèse)
– Alessandro Zinna, PR, Université de Toulouse-II-Jean-Jaurès (examinateur)