Visite imprimerie Malinvaud

Dans le cadre du projet des Croix de Crozant les étudiants de DSAA1-DG avaient pu visiter l’entreprise Malinvaud à Limoges. Les jeunes designers purent observer et se faire expliquer en détail, les différents pôles de cette imprimerie très diversifiée. Luc Carboni, qui a généreusement pris en charge la visite a ensuite animé une table ronde au cours de laquelle les étudiants ont pu poser des questions techniques au sujet de leur projet qui était alors en cours d’élaboration. Ce fut l’occasion de renouveler sur le terrain un questionnement récurrent en éco-conception, à savoir comment opérer l’arbitrage le plus juste possible en termes d’articulation entre la fin et les moyens.

Ethics by Design 2020

Ethics By Design est porté par l’association Designers Éthiques, une structure indépendante de recherche-action autour des sujets de la responsabilité et de l’éthique au travers du design.
Julien Borie et Laurence Pache, enseignants au sein du DSAA Design écoresponsable étaient invités, à s’exprimer lors d’une table ronde sur la création de formations en phases avec les problématiques de notre temps.
Au travers de 4 entrées thématiques (« Impact environnemental dans la conception », « Économie et responsabilité des entreprises », « Formation et posture du designer », « Politique de l’innovation ») vous pourrez découvrir le riche programme et le large panel d’intervenants dans les replay disponibles sur la chaîne peertube de l’association : https://peertube.designersethiques.org

Rencontre avec les FALTAZI

Laurent Lebot et Victor Massip ont présenté aux étudiants du pôle de design leurs parcours, leurs travaux et notamment leur projet Ekovores, système résilient envisagé sur le bassin nantais. Ils ont également pris le temps d’expliquer la genèse et la réalisation de projet découlant du concept Ekovores comme l’Uritonnoir, l’Uritrottoir, ou les composteurs collectifs de quartier.

 

Les étudiants de DSAA2 ont ensuite pu échanger  avec les FALTAZI durant deux jours sur leurs projets de diplôme.

Merci à Laurent et Victor pour leur implication et l’engagement écologique qu’ils ont su transmettre !

 

 

Rencontre avec le studio FALTAZI

FALTAZI est une agence nantaise spécialisée dans le design de produits industriels. Fondé en 2000 par Victor Massip et Laurent Lebot, le studio, expert en innovation d’usage et en écoconception, conçoit et réalise des produits d’équipement, parmi lesquels du petit électroménager pour Tefal, Rowenta, Seb, des accessoires de puériculture, des appareillages pour Schneider Electric, etc.
Très attaché aux contraintes techniques, fonctionnelles et ergonomiques, FALTAZI est aussi connu pour ses propositions prospectives et en particulier pour son projet visionnaire de ville résiliente et d’économie circulaire, Les Ekovores.
Le 21 janvier, Victor Massip et Laurent Lebot présenteront leurs travaux et réflexions en faisant la part belle aux dimensions écoresponsables de leurs projets (16H salle polyvalente rue du Coq).

DESIGN GLOBAL : LES ATELIERS DU BOCAGE

Les DSAA1 viennent de visiter les locaux d’une entreprise basée au Pin dans les Deux-Sèvres. Structure engagée dans l’économie sociale et solidaire, Les Ateliers du Bocage sont une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif), entreprise de réinsertion et entreprise adaptée,
membre du mouvement Emmaüs. Leurs activités sont multiples mais leur spécificité se situe dans le champs du tri et du réemploi de matériels numériques. Sur les plans environnemental et social, les ADB s’inscrivent par ailleurs dans des actions locales ce qui leur permet de
cultiver un tissu avec de nombreux partenaires éco-responsables.
Au travers de ce projet qui se place dans le champ de l’économie circulaire, les étudiants de DSAA1 viennent dans le cadre du projet de design global de s’engager auprès des Ateliers du Bocage à concevoir un principe adaptable d’aménagement des boutiques de vente de matériel informatique et téléphonie.

Danse Contemporaine Solstice de Blanca Li

Les DSAA1 et 2 ont assisté au spectacle de Blanca Li intitulé Solstice.
Blanca Li est une chorégraphe au parcours très éclectique, née à Grenade, elle a migré aux États-Unis, puis s’est installée en France.
Son registre hybride intègre les danses urbaines, le flamenco, des références aux danses tribales…
C’est la première fois que le propos de son travail de chorégraphe (qui s’étend de projets pour Almodovar ou Daft Punk, aux chorégraphies pour Blur ou Kenzo) se fixe sur la crise environnementale.
Ce spectacle fut l’occasion de débattre du statut de l’émetteur du message, ainsi que sur la façon dont le langage corporel peut exposer les enjeux climatiques.