Rencontre avec les FALTAZI

Laurent Lebot et Victor Massip ont présenté aux étudiants du pôle de design leurs parcours, leurs travaux et notamment leur projet Ekovores, système résilient envisagé sur le bassin nantais. Ils ont également pris le temps d’expliquer la genèse et la réalisation de projet découlant du concept Ekovores comme l’Uritonnoir, l’Uritrottoir, ou les composteurs collectifs de quartier.

 

Les étudiants de DSAA2 ont ensuite pu échanger  avec les FALTAZI durant deux jours sur leurs projets de diplôme.

Merci à Laurent et Victor pour leur implication et l’engagement écologique qu’ils ont su transmettre !

 

 

Conduite de projet en pratique plastique et médiation

les DSAA1 ont soutenu leur deuxième partiel d’UE5 sur le thème du « chemin ». Il s’agissait de produire plastiquement afin d’engager la construction de la figure du chemin. Comment comprendre ce terme si ouvert ? Et comment en faire un moyen d’affirmer son écriture plastique ? Chaque choix de forme, matière, couleur, son, texture, technique, contexte devait initier une vision, qu’il s’agissait ensuite de présenter comme une piste de questionnement liée au domaine auquel chaque étudiant se rattache.

 

L’idée de début, de fin, d’étape… la sensation de traverser, le devoir de choisir une direction, le fait de se fourvoyer, la multiplicité des bifurcations, la joie des rencontres, l’incertitude de l’itinéraire pris, le rythme du déplacement et le but de celui-ci…sont autant d’entrées à expérimenter.

DESIGN GLOBAL : LES ATELIERS DU BOCAGE

Les DSAA1 viennent de visiter les locaux d’une entreprise basée au Pin dans les Deux-Sèvres. Structure engagée dans l’économie sociale et solidaire, Les Ateliers du Bocage sont une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif), entreprise de réinsertion et entreprise adaptée,
membre du mouvement Emmaüs. Leurs activités sont multiples mais leur spécificité se situe dans le champs du tri et du réemploi de matériels numériques. Sur les plans environnemental et social, les ADB s’inscrivent par ailleurs dans des actions locales ce qui leur permet de
cultiver un tissu avec de nombreux partenaires éco-responsables.
Au travers de ce projet qui se place dans le champ de l’économie circulaire, les étudiants de DSAA1 viennent dans le cadre du projet de design global de s’engager auprès des Ateliers du Bocage à concevoir un principe adaptable d’aménagement des boutiques de vente de matériel informatique et téléphonie.

Le chemin, pratique plastique et médiation

Les dsaa1 ont soutenu leur projet de pratique plastique et médiation. Il s’agit de la phase 1 d’un travail d’exploration sur le thème du chemin. Le but est de définir une multitude d’entrées plastiquement rendues manifestes, puis ensuite de choisir une des voix afin de renforcer, confirmer une vision de cette notion qui puisse apporter un enrichissement plastique et conceptuel spécifiquement lié au domaine auquel est dédié chaque étudiant.

Ce partiel est l’occasion de tester l’espace de médiation le plus approprié pour présenter leur production et ainsi se projeter progressivement dans la situation du macro-projet que l’an prochain ils devront scénographier au mieux.
___________________________________

 

SEMAINE 51 : stimuler la recherche en design

Les étudiants de DSAA1 ont bénéficié d’une semaine complète pour travailler à la définition de sujets de recherche en design. Baptisée « Semaine 51″en raison de sa position dans le calendrier, cette période fût jalonnée d’ateliers très divers favorisant aussi bien la collision créative (mashup d’un écrit et d’un objet choisis par sensibilité et centre d’intérêt), que la recherche par le dessin, la prise de contact avec un lieu incongru, ou encore la rencontre avec des personnes aux profils particuliers pour engager une discussion inattendue sur le design, tandis que d’autres atelier s’attacher à stimuler les imaginaires par le biais de lectures ou des ateliers d’initiation à des méthodologies de recherche.
Cette semaine, véritable sas dans le cursus, a joué le rôle de catalyseur avant que chacun ne s’engage en solo ou en équipe dans les terrains de recherche qui se déploieront jusqu’à la présentation des diplômes dans trois semestres.

CHICHE !

Souvent considérés comme insignifiants, les assemblages des parties constitutives des produits sont une problématique récurrente en éco-conception. Les colles, les soudures, les éléments de quincaillerie posent en effet différents problèmes tout au long du cycle de vie d’un produit. On pense nécessairement à sa fin de vie et au souci de séparation des composants, mais les assemblages peuvent poser souci en amont et durant la fabrication.

 

Le design, dans une logique de conception frugale, se penche sur les manières de limiter, diminuer ou refuser les assemblages nuisibles tout en préservant les qualités fonctionnelles et esthétiques de nos objets usuels, objectifs auxquels se sont essayés les étudiants de DSAA1 Design Produits en concevant une collection de trois objets issu d’une approche exploratoire favorisant avant tout la recherche par la maquette.

MODULE MANAGEMENT

Anne-Gaëlle Burban, consultante en management, Directrice des Ressources Humaines d’Evolis23 et psychanalyste, accompagne depuis plusieurs années les étudiants de DSAA1 dans la gestion des projets en développant outils et stratégies visant à favoriser une perception accrue et une meilleure gestion des paramètres de projet relatifs au groupe, à l’individu et à la tâche. Le module comprend des apports théoriques et des ateliers de mise en pratique.

Au travers de situations métaphoriques, les étudiants sont invités à expérimenter et analyser les interactions, les difficultés, les leviers positifs au sein de projets de design global et à bâtir une structure projet plus efficiente et épanouissante pour l’équipe et l’individu.

Distiller les signes

Les DSAA1-DG ont été sollicités par la distillerie Baptiste François basée dans la Drôme. Baptiste travaille selon le principe de l’économie circulaire et ses produits portent le label AB. Le travail de direction artistique qu’ont conduit les DSAA1-DG a été soutenu à l’oral devant le commanditaire et la graphiste Mahaut Clément venue apporter son regard professionnel. Au final, une étudiante va se voir confier le développement, qu’elle réalisera en agence, afin de bénéficier d’un cadre différent de celui de l’école. Les projets d’UE7 sont destinés à ouvrir de façon convergente à la dimension recherche tout en offrant parfois la possibilité de traiter directement avec le monde professionnel.

Tous les chemins mènent à Saint-Goussaud

Les étudiants, sollicités par le CAUE 23 et la Communauté de Communes Monts et Vallées Ouest Creuse, travaillent en équipes pluridisciplinaires à la valorisation des sites naturels, archéologique, de la commune, y compris le bourg. Ils ont reçu la visite des élus cette semaine, pour présenter leurs premières orientations de projets, et recueillir les premières impressions, avant d’approfondir les recherches.

Prochain rendez-vous sur site le 22 mars !