Pratique plastique : le projet endurance

Afin d’éprouver un certain nombre d’expériences qui se rencontrent lorsqu’on mène un projet sur la durée, les DSAA1 ont traité cette année un projet de pratique plastique en plusieurs étapes de septembre 2021 à mai 2022. Fondée sur l’exploration d’un mot valise inventé en séance collective, leur production a pour but d’interroger une facette de leur domaine. « S’habitverdir », pratiquer le «parasitoverbage», se faire «bioensorceller» ou encore être «façomurer» furent les termes qui ont enclenché ce travail de réflexion plastique et conceptuel.

Pour ces soutenances, nous avons vu de la vidéo, de la performance, du dessin, des travaux en volume dont nous pouvons dire qu’ils augurent d’une pratique plastique de plus en plus à même d’ouvrir à la recherche en design.